breaking news

COMMUNIQUE DE PRESSE POUR UNE ENQUÊTE INDÉPENDANTE SUR LES URGENCES MÉDICALES

novembre 26th, 2020 | by Laredaction
COMMUNIQUE DE PRESSE POUR UNE ENQUÊTE INDÉPENDANTE SUR LES URGENCES MÉDICALES
ACCUEIL
1302

Le chanteur Adinane Taanchik, notre ADINA national, est décédé dans des circonstances troublantes à l’hôpital El-Maarouf le 5 novembre.
Après le temps de la douleur et celui des nombreux hommages rendus à un artiste exceptionnel, vient celui des interrogations.
Certes nous avons foi en Dieu et au destin mais cela ne doit pas nous empêcher de chercher à comprendre ce qui s’est passé, d’en tirer les leçons en vue d’éviter éventuellement d’autres drames à l’avenir.
Voilà pourquoi des citoyens se sont levés pour rappeler que la vie des malades admis à l’hôpital et dans les cliniques privées COMPTENT. Ainsi est né le Collectif Adina qui tient cette conférence de presse.
Depuis la mort du chanteur, l’hôpital EL MAAROUF est indexé par une partie de l’opinion : manque de matériel, négligences diverses, etc. De son côté l’établissement se défend. Il assure que tout avait été fait dans les règles pour sauver Adina.


Cependant, une lettre signée par le directeur de l’hôpital renforce les inquiétudes. Elle nous apprend d’abord que l’hôpital de référence ne possédait que trois dispositifs d’oxygénation au moment des faits, ce qui nous parait inacceptable. Cette lettre fournit en outre un détail qui n’est pas passé inaperçu : le malade est arrivé aux urgences à 19h10 ou 19h11 et n’a été oxygéné qu’à 19h20. Près de 10 mn d’attente donc !! Pour rappel, le Dr Sounhadji, cardiologue connu, souligne qu’au-delà de 3mn la situation devient critique.
Nous avons demandé l’autorisation d’organiser une marche pacifique respectant les mesures barrières et encadrée par les forces de sécurité. Nous avons voulu par la même occasion rendre un hommage appuyé à l’artiste national de premier plan qu’était Adina et demander que toute la lumière soit faite sur les conditions de sa disparition. Malheureusement le Préfet de Moroni a estimé devoir interdire cette marche.
Les Comoriens doivent être rassurés s’agissant des soins médicaux qui leur sont prodigués dans les différentes structures privées et publiques : seule une enquête administrative et technique INDEPENDANTE éclairera tous les manquements et permettra aux autorités nationales de prendre les mesures nécessaires. A ce sujet, le collectif a adressé un courrier au Président de l’Union en vue notamment de solliciter son appui à l’organisation de l’enquête citée.


Nous souhaitions enfin faire entendre la revendication des Comoriens ordinaires en faveur d’un Conseil de l’Ordre des Médecins dynamique prêt à sanctionner les fautes commises par au nom des principes d’équité et de responsabilité et sans esprit corporatiste.
Nous invitons enfin toutes les bonnes volontés à nous rejoindre pour faire aboutir notre revendication,


Moroni le jeudi 26/11/2020.

1 302 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RTMC: Radio Télévision Mbeni Comores

RTMC: Radio Télévision Mbeni Comores