breaking news

INTERVIEW / LES 4 QUESTIONS à FAKRIDDINE Y. ABDOULHALIK

juillet 15th, 2020 | by Laredaction
INTERVIEW / LES 4 QUESTIONS à FAKRIDDINE Y. ABDOULHALIK
SPORTS
3

Fakriddine Youssouf Abdoulhalik est Membre du Comité de Normalisation pour la FFC. Ses prises de paroles ne passent pas inaperçues quand il faut parler des actions du CoNor pour la FFC. A l’occasion de leur séjour à Anjouan, Comores Magazine l’a rencontré et il n’a pas hésité à se prêter au jeu des 4 questions.

1 – Sur quoi était axé l’objectif de votre séjour à Anjouan ?

La mission du Comité de Normalisation pour la Fédération de Football des Comores à Anjouan rentre dans le cadre de partage des textes avec les acteurs du football d’Anjouan pour une réforme du statut de la FFC, du Code d’Éthique et du Code électoral. Après Mohéli, en mars dernier et après l’allègement des restrictions liées au Covid-19, notamment l’interdiction de rassemblement de plus de 20 personnes, nous nous rendons aujourd’hui à Anjouan.

L’idée de ce travail de réforme est de rapprocher les textes de la FFC des standards de la FIFA, de les « dépoussiérer » et les moderniser avec comme maîtres mots : bonne gouvernance, lutte contre la corruption, indépendance, transparence, séparation des pouvoirs des différents organes.

Durant ces 2 jours nous avons travaillé de manière inclusive avec les acteurs du football au niveau d’Anjouan, échangé et recueillis leurs recommandations par rapport à ces différents textes.

Avec ces réformes, l’Assemblée Générale deviendra l’Organe Suprême, le Comité Exécutif n’aura qu’un rôle d’élaboration de la stratégie, le Secrétariat Général aura un rôle Exécutif et les différentes commissions, un rôle de savoir et d’expertise.

Autres nouveautés : les différentes commissions indépendantes ne seront plus nommées par le Comité Exécutif, mais élues par l’Assemblée Générale. Vont aussi voir le jour, un Comité d’Audit et de contrôle et un comité électoral, tous les deux élus aussi par l’Assemblée Générale. Le travail va se poursuivre à Ngazidja.

2 – Quelles sont les missions que Coronavirus a empêché et comment pensez-vous rattraper ce vide ?

Effectivement l’avènement de la pandémie Covid-19 a significativement chamboulé la feuille de route que nous avions diffusé au mois de Février dernier, notamment les séances de travail avec les acteurs au niveau des différentes ligues et la mission que la FIFA devait tenir à Moroni au mois d’Avril 2020 dans le cadre de l’Assemblée Générale d’approbation des textes dont le calendrier a été négativement impacté par le Covid-19.

Nous comptons accélérer les séances de partage des textes au niveau des îles ce mois de juillet, nous espérerons le ralentissement de la propagation du Covid-19 et l’ouverture des frontières pour accueillir la délégation de la FIFA pour l’approbation des textes en Assemblée Générale, en début Août, Insha’Allah. Finir les statuts des ligues en mi-Août et démarrer le processus électoral qui nous conduira jusqu’en fin septembre.

3 – Des clubs font beaucoup de dépenses durant cet arrêt du championnat, votre soutien financier à ces dernières se budgétise à combien ?

La FIFA promet un appui financier à hauteur de 500 000 USD, notre Direction Nationale Technique est d’ores et déjà à pieds d’œuvre pour une enquête nationale sur les besoins des Clubs. Nous comptons faire de tout notre possible pour mobiliser ces fonds au profit du football comorien. Nous sommes en très bonne voie.

4 – En quelques mots, votre bilan partiel et un dernier mot…

En 9 mois, sans être exhaustif, nous avons organisé le match Comores/Togo, Comores/Égypte. En binôme avec la FIFA et avec la CAF, nous avons travaillé les textes (statuts, code d’Éthique et code électoral), sollicité à la FIFA, l’audit des comptes de la FFC par un cabinet d’audit, mis de l’ordre dans la gestion administrative, mis en place des mécanismes de contrôle interne dans les finances, recruté un Directeur Technique National, un Secrétaire Général, nous avons travaillé sur un nouveau organigramme, un statut du personnel, révisé le manuel de procédures administratives et financières, dédouané 14 conteneurs de matériel et équipements pour la construction du Stade de SIMA, dédouané des équipements sportifs à la Douane depuis 1 an au profit du football comorien. Nous avons mobilisé des fonds pour la rénovation du Centre de Formation Technique de Mitsamiouli et le remplacement du gazon synthétique… pour ne parler que de ça.

🔏 Dernier mot : les membres du Comité de Normalisation se sont engagés auprès de la FIFA et de la CAF à n’être candidat à aucun poste du prochain Comité Exécutif.

📝 Comores Magazine.
© Juillet 2020.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RTMC: Radio Télévision Mbeni Comores

RTMC: Radio Télévision Mbeni Comores