breaking news

Plusieurs franco-comoriens ont été déclarés positifs à la Covid-19 à Addis-Abeba

février 3rd, 2021 | by Laredaction
Plusieurs franco-comoriens ont été déclarés positifs à la Covid-19 à Addis-Abeba
ACTUALITÉS
0

Des passagers au départ de Moroni et à destination de Paris via Addis-Abeba ont été déclarés positifs à la Covid-19 après un dépistage à l’aéroport éthiopien. Ils n’ont pas pu embarquer dans le vol pour leur destination finale.

 
À l’aéroport d’Addis-Abeba Bole, en zone internationale, une vingtaine de voyageurs qui avaient pour destination finale la France s’y trouvent bloqués depuis le 1er février. La compagnie Ethiopian, a en effet procédé à des tests anti-Covid à tous ses passagers au départ de Moroni. Une douzaine de cas positifs parmi les passagers comoriens ont ainsi été détectés. «Alors que étions en transit à Addis, on nous a fait un test PCR. Quelques heures plus tard, chaque passager devait récupérer ses résultats et ensuite embarquer dans le vol pour Paris. Vers 3h40 il ne restait qu’une vingtaine de passagers dont moi, après une très longue attente on nous a annoncé que nous étions positifs sans que nous puissions mettre la main sur nos résultats», explique une jeune passagère qui a requis l’anonymat.

Certains voyageurs se plaignent d’une prise en charge initialement mauvaise à l’aéroport d’Addis-Abeba Bole. «Abandonnés à notre sort, nous avons passé la soirée sur des chaises, sans aucune nouvelle des responsables, ce n’est que le matin à 7h qu’un agent nous a ramenés du riz et de la viande. Nous avons été placés dans une salle au sous-sol, un endroit insalubre et poussiéreux. Mais fort heureusement, à 15h du 2 février, nous avons changé d’endroit et il y faisait meilleur», témoigne la jeune femme avec un bébé.
Des conditions «inhumaines»
Il faut savoir que la compagnie aérienne éthiopienne a été confrontée à une suspension de 4 jours de sa desserte française par Paris, qui courait du 28 au 31 janvier. Ce qui a entrainé des réactions en chaine notamment au niveau des tests RT-PCR. Et de fait, des passagers au départ de Moroni qui devaient prendre le vol du jeudi 28 janvier s’étaient déjà fait prélever pour un test le lundi 25 janvier au «projet palu» à Moroni. Les vols du jeudi et du samedi ont été annulés. Le laboratoire qui, difficilement parvenait à délivrer les certificats négatifs du Covid-19 s’est retrouvé d’un coup avec des centaines de passagers sur les bras. Le délai était trop court et il était matériellement impossible de procéder à des centaines de prélèvement, nous dit-on.

Les laborantins ont poussé les voyageurs à se rendre à l’Inrape situé à quelques encablures de la capitale, où sont effectuées les analyses. «Je ne pouvais me résoudre à payer de nouveau 60 euros pour un test PCR, du coup quand on m’a dit de payer 1000 frc pour qu’on mette à jour la date de mes résultats, j’ai évidemment accepté», a reconnu une interlocutrice bloquée dans la capitale éthiopienne qui devait initialement partir le 28 janvier.

Du côté du laboratoire, si l’on soutient qu’il y a bien eu modification des dates, «c’est seulement pour les passagers qui devaient partir samedi et qui ont été enregistrés pour le vol du lundi. Ceux-là, leurs attestations demeuraient valides». Quant au ministre des Transports Djae Ahmada Chanfi, il a déclaré n’être pas au courant de ce qui s’est passé au laboratoire. «J’ai discuté hier avec le directeur régional d’Ethiopian Airlines, et il m’a dit que les voyageurs étaient en route pour se faire tester aux environs de 16h «, a-t-il quand même tenu à faire savoir.A l’heure où nous mettions sous presse, les voyageurs se trouvaient toujours à Addis-Abeba. Malgré nos efforts, nous n’avons pas pu joindre le directeur de l’Inrape pour avoir plus d’explication sur les raisons de cette «réactualisation» des dates des tests au lieu d’en faire d’autres.

Nourina Abdoul-Djabar – Al-watwan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RTMC: Radio Télévision Mbeni Comores

RTMC: Radio Télévision Mbeni Comores